21 avr. 2014

♦ Belle Epoque

Elizabeth Ross
Edition : Robert Laffont
Collection : R
Genre : Historique, Jeunesse
17,90  ____ 396 pages
Paru en France en 2013

Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante.

Paris, 1889. Maude Pichon s'enfuit à 16 ans de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage forcé et découvre Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'Exposition universelle. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi vite que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle :

ON DEMANDE :
Des jeunes femmes pour faire un ouvrage facile.
Bienséance respectée.
Présentez-vous en personne à l'agence Durandeau,
27, avenue de l'Opéra, Paris.

L'agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le faire-valoir. Étranglée par la misère, Maude accepte...

Un roman fascinant librement inspiré d'une nouvelle méconnue d'Emile Zola, «Les repoussoirs», proposé en fin d'ouvrage.
 ________________________________________________________________________________________

Note : 8/10. Une confrontation réussie entre la beauté physique et spirituelle, dans un vieux Paris de rêve.
________________________________________________________________________________________

Qu'en penses-tu, Erenella ?

Cadeau de Noël passé, c'est avec joie que j'ai enfin pris le temps de découvrir mon second roman de la Collection R. Déjà franchement attirée par le joli bleuté de la couverture (franchement, n'est-elle pas magnifique ?), puis par le résumé fort alléchant, j'étais presque sûre d'apprécier ce livre. Effectivement, ce fût une très belle découverte ! D'autant plus qu'il est fortement inspiré d'une nouvelle d'Emile Zola (auteur que je n'ai encore jamais lu) et dont la nouvelle originale se trouve à la fin du livre. C'est un bel atout.

Au début nous découvrons Maude Pichon, jeune femme de 17 ans qui fuit son petit village de Bretagne pour échapper à un mariage non désiré, et qui tente de faire ses preuves dans la ville de ses rêves : Paris. On découvre la ville au temps de la construction de la tour Eiffel, à quelques mois de l'Exposition Universelle. J'ai beaucoup aimé retrouver l'effervescence du beau monde, l'ambiance dans les cafés-musique, etc... Cette atmosphère m'a vraiment charmée et me rappelle certains de mes classiques préférés.

Mais notre jeune héroïne est loin d'être enchantée pendant une bonne partie du livre : Paris, c'est cher. Il faut travailler pour avoir un toit sur la tête, et de quoi  manger et se vêtir. C'est lorsqu'elle va accepter de travailler à l'agence Durandeau que tout change. Dureandeau, grossier personnage, est le patron d'une agence particulière, qui recrute des femmes considérées comme laides et qui peuvent être louées par des clientes de la Haute Société afin de paraître plus jolies à côté des autres. Le concept est assez effrayant... On se dit que tout est monnayable, et le principe du faire-valoir n'est pas une exception !

Dans ce milieu on va découvrir le quotidien de ces femmes, qui doivent mettre en avant leur laideur. La dimension psychologique pour tenir le coup dans ce genre de travail est à prendre en compte. Un personnage, Marie-Josée, m'a beaucoup plu car elle arrive à conserver sa joie de vivre et voir l’essentiel dans chaque situation. C'est une belle leçon de vie que nous retrouvons dans plusieurs extraits du livre.

Maude va également croiser la route de 2 personnages qui m'ont plu : Paul, un musicien qui vit comme il peut de sa passion, et Isabelle, fille d'une aristocrate au cœur de pierre qui ne voit que ses intérêts. Paul est le genre de garçon qui se pose beaucoup de questions sur ce qui l'entoure et voit l'art d'une très jolie manière. Isabelle, fille de 17 ans censée épouser un homme, préfère privilégier le savoir spirituel et scientifiques aux artifices de la mondanité. Je l'ai beaucoup appréciée justement parce qu'elle se détache du lot.

Et le personnage de Maude lui-même ? Je l'ai fortement appréciée car elle est ouverte d'esprit et sait se remettre en question. Il peut lui arriver de faire des boulettes, mais c'est ce qui la rend humaine. Elle est très attachante et ça a été un vrai plaisir de suivre son histoire. Un peu naïve parfois, elle ne m'a pas trop irritée et le tout était bien dosé.

L'écriture m'a bien plu, la plume d'Elizabeth Ross est légère et visuelle. L'essentiel y est, mais j'avoue que j'aurais parfois aimé plus de profondeur ou de détails dans certains chapitres. Le livre et son concept sont tellement bons que j'aurais aimé pouvoir lire encore quelques pages. Un autre point que j'aurais aimé trouvé davantage dans le roman : c'est la concrétisation de la romance. Parce qu'elle tarde à arriver et est légèrement précipitée lorsqu'elle survient je trouve. Une mise en valeur plus importante aurait valu un autre petit plus à l'histoire. Mais cette romance n'en reste pas moins mignonne comme tout. Je peux comprendre le choix de l'auteure de l'avoir mise en second plan pour privilégier le message qu'elle veut livrer.

La dimension que j'ai le plus aimé dans le livre reste tout de même la confrontation entre la beauté spirituelle et physique, car tout est là. Cette question permanente voit quelques débats se dessiner dans plusieurs chapitres, et j'ai trouvé cela très bien. Mettre d'un côté les artifices de la beauté physique et relier les principes moraux, le savoir de l'art et de la science d'un autre côté m'ont paru très importants dans ce genre de roman, quand on voit le concept de l'agence Durandeau. La question d'affirmer ou non sa personnalité est omniprésente, peu importe le milieu social.

La fin m'a séduite, bien qu'elle soit un peu attendue. Les romans jeunesses gardent assez souvent la même trame, ce qui fait qu'on perd un peu en surprise. Et comme chaque chapitre a un raisonnement logique, on peut facilement deviner la suite. Si on met cela de côté, c'est vraiment un bon roman ! D'ailleurs, pourquoi un raisonnement logique pourrait-il être considéré comme négatif ? ;-) c'est juste que l'on perd en effet de surprise.

Vous l'aurez compris, je conseille vivement ce roman. A ceux qui veulent lire une histoire au coeur de Paris, avec des femmes habillées pour aller au bal, à ceux également qui veulent un avis sur la question de la beauté physique et spirituelle. Il y a quelques imperfections, mais rien qui ne nuit gravement à l'histoire et à son message. Je le répète : le principe est cruel, mais le roman est marquant. Je crois qu'il a frôlé le coup de coeur et aurait pu l'atteindre si ma lecture n'avait pas été autant fractionnée. Pour le coup, c'est de ma faute !
____________________________________________________________________________________________________

En voici  une citation :

« Mais l'habit ne fait pas le moine, comme on dit. Il n'y a pas que l’apparence qui compte. Tu n'accordes aucune place à la personnalité, à la conversation ? »
____________________________________________________________________________________________________

13 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce roman ! Isabelle et Maude forme un beau duo :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas la première fois que j'entends parler de ce roman et ta chronique est vraiment convaincante. Il est dans ma wish-list depuis un petit moment !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai très très envie de lire ce roman, et j'ai très très hâte de l'avoir !
    J'espère l'aimer tout autant que toi :)

    RépondreSupprimer
  4. Un très bon avis encore une fois pour ce livre.
    Je me l'achèterais, c'était déjà prévue, mais avec tout le bien que tu en dis c'est encore plus certain.
    En plus c'est un tome unique : très bon point pour lui.

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de terminer ma lecture et j'ai beaucoup apprécié le message délivré par l'auteure dans ce livre! Superbe chronique! =)

    RépondreSupprimer
  6. J'aimerai bcp découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
  7. Il ne me tente pas plus que ça ! :/

    RépondreSupprimer
  8. Le résumé m'intéresse vraiment beaucoup et ton avis aussi, le livre semble très différent des livres que j'ai pu lire, je l'ajoute à ma Wish List !

    RépondreSupprimer
  9. Ce livre végète dans ma PAL depuis que je me le suis procuré. Je pense l'en sortir prochainement suite à ton excellente chronique ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Je l'ai adoré ! Acheté seulement pour sa couverture, j'ai été très surprise de l'aimer autant :) !

    RépondreSupprimer