1 févr. 2014

♦ Pornstar

PUBLIC AVERTI



Anthony Sitruk
Edition : La Musardine
Genre : Érotisme
14  ____ 126 pages
Paru en France en 2013
Résumé :
Ex-gloire de l’Âge d’or du cinéma porno français, Alan ne survit plus que de petits boulots : tournages à la chaîne pour un producteur véreux, « boute-en-train » dans un club libertin ou encore animateur dans un sex-shop… Parfois, il sort de son relatif anonymat pour signer quelques autographes, accorder des interviews à des journalistes ou « baiser » de jeunes débutantes qui voient encore en lui un dinosaure prestigieux. Disloqué entre son sexe envisagé comme un outil de travail et des émois naissants pour une jeune starlette du X abîmée trop tôt, l’odyssée d’Alan révèle un panorama très documenté de l’histoire du X en France et s’affirme comme un so long terriblement touchant d’une époque désormais révolue… 
Mais au-delà de l’émotion, Pornstar est un roman qui régalera les amateurs de la mécanique des corps et des fluides, car du sexe, oui, il y en a… Consultant informatique, Anthony Sitruk s’intéresse très tôt au cinéma porno qu’il découvre d’abord en regardant de vieilles VHS, puis avec les diffusions de Canal+. Cet intérêt le pousse à fonder en 2009 le site X-intime.com qu’il dirige avec son meilleur ami : l’occasion pour lui de rencontrer les réalisateurs, producteurs, acteurs et actrices qui font vivre tant bien que mal ce cinéma méprisé, vieillissant, mais terreau de ce premier roman formidable en tous points.

 ________________________________________________________________

Note : 5,5/10. Vulgaire, mais objectif sur les conditions de vie des acteurs.
________________________________________________________________

Qu'en penses-tu, Erenella ?

Avant toute chose, je remercie l'auteur de m'avoir envoyé son roman. Après de grandes hésitations quant à ce livre, j'ai fini par dire oui pour ce partenariat. Pourquoi ? Parce que Anthony Sitruk a eu la franchise de me dire qu'il ne cherchait aucunement à glorifier le monde pornographique d'aujourd'hui, et que sur les 120 pages du roman, seulement une vingtaines étaient purement "hard". Je me suis dit que c'était correct, et puis le résumé m'intéressait dans le sens où il y avait une remise en question de la vie du personnage principal du livre, Alan. J'ai eu envie de voir objectivement ce qui se cachait derrière le monde du porno français. Et...

J'en ai été horrifiée. Le roman s'ouvre sur une scène à caractère sexuelle très crue. On sait tout de suite dans quoi on s'est embarqué ! On découvre le monde du cinéma avec les acteurs, producteurs, contrats. Il y a ce que le spectateur voit et ce qu'il ne voit pas. Un extrait du livre m'a beaucoup marquée et disait très clairement que si aujourd'hui le monde pornographique est aussi dégueulasse, c'est précisément parce que c'est ce que recherchent les spectateurs. Aux oubliettes la sensualité, on ne prend même plus la peine d'écrire un scénario ! Tout ce qu'il y a, c'est du sexe, pour se rincer l’œil.

Et les acteurs, comment le vivent-ils ? Ils sont usés. Cabossés par leur carrière, vieillis trop vite. Les femmes notamment se sentent souillées, mais un retour en arrière est impossible maintenant qu'elles ont leur nom cités dans les films. Ils souffrent tant moralement que physiquement. (certains finissent pas se suicider, bon sang !!!). J'ai trouvé vraiment ignoble la façon dont peuvent se comporter les producteurs et les réalisateurs par rapport aux acteurs. Le personnage d'Alan, lui a fait toute sa carrière dans le milieu, mais commence à se sentir usé aussi. C'est intéressant de constater qu'en général, les hommes ont une carrière plus longue que les femmes. Raison d'esthétique sans doute, passé un certain âge, les femmes sont moins attirantes.

On sent que l'auteur est bien cultivé et connaît son sujet : bourré de références de films, d'acteurs, de réalisateurs, de dates, de lexique... on lit bien un ouvrage "objectif". Je met ce dernier mot entre parenthèse car j'ai cru ressentir une certaine nostalgie de la part d'Anthony pour les films plus anciens réalisés. Je ne m'y connais absolument pas, mais il m'a donné la sensation qu'autrefois il y avait davantage de sensualité, un scénario plus recherché, bref : ce qui ne se fait plus aujourd'hui.

Tout ce que j'ai cité ci-dessus m'a mise assez mal à l'aise : je n'ai jamais été attirée par le porno précisément parce que je me doutais de ce que pouvais subir les acteurs, et surtout parce que cela reste du cinéma ! Or certaines personnes font de ce qu'ils voient leurs références, et cela bousille littéralement leur opinion des femmes qu'ils ont autour d'eux. (je parle des hommes parce que c'est en général ce qu'il se passe). Résultat : dans la réalité plus personne n'est à leur goût. Et cela me dégoûte vraiment. Le sexe ne semble plus être un sujet tabou dans notre société, pourtant il faut tout de même s'en préserver parfois au risque de ne plus rien ressentir si on démarre trop jeune...

Mais ce qui a vraiment fait chuter la note du livre (parce que ce que j'ai dit auparavant me paraît important et essentiel puisque j'ai tout de même aboutie à une réflexion) c'est l'écriture. Vulgaire du début à la fin. On est vraiment plongé dans les pensées d'Alan, toutefois à cause de ce langage plus que familier je ne me suis pas du tout attachée à lui. Ni à ses amis, ni à personne, hormis une jeune actrice qui survient à la moitié du livre. C'est tellement dommage ! J'ai trouvé tous les personnages négatifs : coléreux, alcooliques, égoïstes...

Et la fin ? Elle ne m'a fait ni chaud ni froid. J'ai trouvé ça... idiot. En fait, ce livre m'a plutôt laissé indifférente quand je repense aux personnages et à leur façon de vivre. Même si c'est une histoire vraie, je pense sincèrement que le gros point négatif c'est l'écriture et le manque de profondeur dans les personnages. Parce que écrire "Ta gueule" ou "connard", c'est facile, mais on ne voit pas le fond du personnage. Et c'est pourtant ce que je recherchais. Je n'ai finalement pas eu ma remise en question d'Alan ! Certes, elle existe, mais elle n'est pas assez prononcée à mon goût.

Vous l'aurez compris, je suis vraiment déçue de ce livre. Un manque de profondeur dans les personnages, et une écriture trop vulgaire ont largement baissé ma note sur ce roman. Toutefois je m'en souviendrais pour le monde de la pornographie que j'ai pu découvrir objectivement à travers cette histoire vraie et bien qu'elle ne me donne pas du tout envie de m'y intéresser plus que ça, je suis contente d'avoir vraiment pu découvrir les conditions de vie des acteurs. Parce que c'est horrifiant, et qu'il faut que ça se sache.

11 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi sur tout ce que tu dis, ça ne donne vraiment pas envie, ce monde qui parait si loin de nous!

    RépondreSupprimer
  2. Boff, pas du tout mon genre de lecture .

    RépondreSupprimer
  3. Je ne l'ai pas lu et je ne le lirai pas non plus, mais je suis du même point de vue que toi, ça ne donne pas envie et les conditions doivent être horribles !

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas du tout mon genre de lecture ! :'))

    RépondreSupprimer
  5. Comme toi, je ne suis pas tentée par le monde du porno. Alors, en voyant ton avis, je ne me lancerai pas dans cette lecture.

    RépondreSupprimer
  6. Il pourrait être intéressant à découvrir mais j'avoue ne pas être très tentée...

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas du tout tentée par ce livre, même si c'est un thème rarement abordé et qui pourrait être intéressant à découvrir, mais pas pour moi.. ^^

    RépondreSupprimer
  8. Je ne pense pas que se soit un livre pour moi...

    RépondreSupprimer
  9. Ton avis est trop négatif pour me donner envie de me plonger dans ce livre, qui déjà ne me tenait pas au départ.
    (lamalle.o.livres)

    RépondreSupprimer