3 janv. 2014

♦ Le Renard de Morlange

Alain Surget
Edition : Nathan Poche
Genre : Jeunesse, Fantastique
4,50  ____ 125 pages
Paru en France en 2005
Résumé :
Malheur aux maudits les nuits de pleine lune !

Violences, humiliations : rien n'arrête le cruel comte de Morlange. Rien ? Jusqu'au jour où un vieil ermite lui prédit que, s'il ne change pas sa conduite, il sera transformé en jeune renard les nuits de pleine lune... tout en conservant son esprit humain, et ainsi jusqu'à ce qu'il ait fait pénitence ! Si Renaud de Morlange est un fin chasseur, renard a, lui, bien des choses à apprendre pour affronter les dangers de la forêt...

 __________________________________________________________

Note : 7/10. Une histoire toute mignonne avec un fond de réflexion.
__________________________________________________________

Qu'en penses-tu, Erenella ?

Avant toute chose, c'est mon chéri que je dois remercier pour m'avoir donné ce livre qu'il a lu en classe de cinquième. Une histoire de loup-garou version renard, ça m'intéressait bien, d'autant plus que ce court roman jeunesse traite de la remise en question d'un homme après de nombreux méfaits..

Nous sommes au XIVème siècle, au Moyen-Age aux environs de Metz. C'est là que nous découvrons le Compte Renaud de Morlange, un riche seigneur de ces terres. Toutefois c'est un homme profondément mauvais, perfide et égoïste. Il n'hésite pas à saccager le travail des champs des paysans et à empêcher sa femme Mathilde de mettre le nez hors du château. Cette dernière est pourtant la gentillesse et la douceur incarnée, mais elle vit mal l'enfermement dans laquelle la plonge son mari.

Rien ne semble arrêter le compte dans sa méchanceté, sauf le jour où un ermite lui prédit qu'à chaque pleine lune il se transformera en renard tant qu'il n'aura pas demandé pardon de façon sincère à tous les habitants qu'il a malmenés (et sa femme !). Le renard est présenté ici comme un animal rusé et mauvais selon l'expression de l'ermite. C'est pour cela qu'il est question de ce canidé et pas d'un autre. De plus, je ne sais pas si l'auteur à fait exprès, mais entre Renaud et Renard, il n'y a qu'une lettre de différente. J'imagine que cela accentue l'aspect de la transformation.

Forcément, Renaud ne prête pas attention aux paroles de ce vieil homme, mais il est rapidement surpris à la prochaine lune ! Le voilà devenu un renard. J'ai beaucoup aimé les moments où le compte est sous cette forme-là, car il se rend compte qu'il ne connaît rien de la façon de vivre d'un renard : il doit s'habituer à son corps, apprendre à chasser, trouver son territoire... On découvre une forêt vu d'en bas, qui semble hostile et inquiétante par moments. Forcément, voilà Renaud soumis aux règles des habitants de la forêt ! Tout cela est nouveau pour lui et c'est ainsi que sa remise en question va commencer.

D'un coté, Renaud-Renard garde sa conscience d'homme, mais il est en même temps très tenté par l'instinct animal. Le mélange des deux m'a plu.

Dans ce livre, Alain Surget traîte bien évidemment la question de la prise de recul d'un homme face à sa vie et à ses actes, mais aussi la question du pardon : savoir pardonner n'est pas donné à tout le monde ! Pourtant dans ce livre, deux personnes vont être amenées à se pardonner. Je trouve ce livre vraiment bien pour les plus jeunes, car c'est une leçon de vie vue de façon métaphorique et ludique.

Un autre point que j'ai particulièrement apprécié : les illustrations en début de chapitres : un chevalier en armure, de beaux renards, un loup... J'ai vraiment trouvé ces dessins magnifiques et on se prépare grâce à eux à ce que l'on va découvrir dans le chapitre suivant. Ils sont signés Philippe Mignon.

Un dernier mot en ce qui concerne l'auteur : j'ai parcouru sa bibliographie et je dois dire que les sujets sont ceux que je préférais petite : les loups et l'Egypte en l’occurrence. Grâce au Renard de Morlange, je sais qu'à travers son écriture simple, Alain Surget est capable de faire passer des messages essentiels de la vie dans ses romans. C'est pourquoi je pense en découvrir d'autres un jour.

7 commentaires:

  1. Je n'avais jamais entendu parler de ce livre mais franchement il me tente bien. C'est peut-être jeunesse mais l'histoire me parait pourtant profonde avec un sujet bien précis. Et puis ton avis général donne très envie. Je le note !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais entendu parler de ce livre auparavant mais l'histoire m'intéresse. J'aime beaucoup les livres de jeunesse.

    Evasion-litteraire

    RépondreSupprimer
  3. L'idée est pas mal mais je ne suis pas plus tentée que ça

    RépondreSupprimer