5 janv. 2014

♦ La promesse des loups


Dorothy Hearst
Edition : Le livre de poche
Genre : Aventure, Fantastique
7,50  ____ 435 pages
Paru en France en 2008
Résumé :
Kaala, une petite louve de sang-mêlé, miraculeusement épargnée par la meute, doit lutter pour gagner sa place en dépit de l'hostilité générale. Quitte à se battre et à se révolter contre des lois qu'elle juge injustes. En sauvant de la noyade un humain, elle va mettre en danger sans le savoir la survie de son espèce et découvrir le mensonge qui se cache derrière La Promesse des loups...
Une révélation qui pourrait lui coûter la vie et détruire tout ce qui lui est cher. Formidablement documenté, mêlant les théories scientifiques les plus pointues à un imaginaire fantastique cette saga épique est une magnifique leçon de vie. 
Dans la lignée des Enfants de la Terre de Jean Auel, une captivante plongée dans l'univers des loups.




 ______________________________________________________

Note : 7,5/10. Une superbe histoire malgré de tout petits bémols.
_____________________________________________________

Qu'en penses-tu, Erenella ?

Etant une grande amoureuses de ces animaux magnifiques depuis un sacré moment (vous vous en doutiez n'est-ce pas ? :P) il était inconcevable que je quitte la librairie sans ce livre. D'une part j'étais grandement attirée par le sujet, mais en plus le résumé m'a rapidement intriguée et c'est ainsi que cette histoire fantastique a atterri dans ma PAL il y a un mois.

Nous sommes littéralement plongé dans la vie d'une meute de loups et ça démarre fort : la mise à mort de quelques louveteaux par le chef de meute, Ruuquo. Pourquoi un acte si cruel ? Parce que la louve qui a donné naissance a cette progéniture n'avait pas le droit de procréer : elle n'est pas la dominante. Tout de suite on comprend que l'on à affaire à un livre en parti documentaire, et c'est ce qui m'a plu par dessus tout. Parmi ces nouveaux-nés, Kaala. Elle seule a la chance de survivre. Et dès cet instant la part de fantastique s'installe dans le roman.

Mis à part Kaala, jeune louve au tempérament de battante (et parfois désobéissante !), j'ai adoré Azzuen, un autre louveteau de la meute. Plus discret et docile, un peu froussard sur les bords, je l'ai trouvé très attachant et surtout loyal envers Kaala. Rissa et Ruuqo font office de couple dominant,et Minn et Yllin sont les louveteaux issus de l'année précédente. J'ai beaucoup aimé Yllin, ainsi que Trevegg, le plus vieux loup de la portée. Lui s'ocupe de l'éducation des bébés loups, les autres se contentent plus de veiller sur eux. Et j'ai adoré détester Unnan et Borlla, deux louveteaux légitimes de Ruuqo et Rissa. Enfin, Werrna est une louve assez agressive, et est au second rang dans la meute. Il y a d'autres louveteaux (Reel et Marra) moins importants et d'autres grands loups qui agrémentent l'histoire. Au début j'avais peur d'être perdue avec tous ces personnages, pourtant ça n'a pas été le cas et ce fût un soulagement !

L'écriture de Dorothy Hearst est un régal. Une jolie plume, tantôt poétique et tantôt descriptive nous immerge totalement dans le milieu de vie des loups de la Grande Vallée. Avec elle, on étudie le comportement des loups sous toutes les coutures : entre eux (la hiérarchie), à la chasse, avec les autres animaux, mais aussi avec les hommes. Il faut savoir que nous sommes à la préhistoire, à un moment où les humains commencent à se sédentariser. Mais sa plume sait aussi se faire grave, en l'occurrence lorsqu'un loup fait le deuil d'un disparu. C'est un moment difficile du livre qu'elle écrit avec un certain détachement. On est témoin de la douleur des loups, mais on ne fait qu'observer leur réaction... Ainsi on comprend vraiment les liens qui les unissent les uns aux autres. On le voit et on le ressens pour chacun des membres. J'insiste bien sur le fait que les descriptions sont à couper le souffle. Dorothy Hearst sait manier les mots et nous faire passer tant d'émotions à travers les légendes qu'elle insuffle à son roman. Et surtout, elle ne montre pas ces animaux comme de Grands Méchants Loups, mais bien comme ils le sont en réalité : fidèles entre eux, souvent joueurs, mais parfois agressifs aussi. En fait, ils sont assez similaires aux hommes. Les corbeaux ont aussi une place dans l'histoire.

Toutefois j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs dans ce livre, notamment dans la première moitié. Certes il faut que l'on s'adapte à la meute que l'on suit, mais le résumé indique bien que Kaala sauve un humain de la noyade. Or, cela ne survient qu'à la moitié du livre, et c'est seulement à partir de là que les conséquences de La Promesse des loups se mettent en place (promesse dont on fait la connaissance dans les pages 120). Du coup, j'ai eu plutôt l'impression que le livre se découpait en 2, ce qui finalement n'est pas plus mal : la première partie fait office de documentaire (avec un soupçon de fantastique) et la deuxième est purement fantastique. Mais j'étais tellement impatiente de découvrir l'impact de l'acte de Kaala cité dans le résumé que j'estime ne pas avoir su apprécier à sa juste valeur le début de l'histoire. Donc si vous comptez lire ce roman : ne soyez pas trop pressé de voir arriver les hommes dans le récit ! Cela se fait vraiment en douceur.

Avant de parler plus en détails des légendes et des hommes, je souhaiterais seulement indiquer qu'un petit problème d'orthographe m'a posé de petits soucis : 2 fois sur 3, il est écrit qu'un des louveteaux à pour nom "Borlla" et 1 fois sur 3 "Borrla". Cela peut paraître assez bête, mais quand on croise ce problème plus de 5 fois ça commence à devenir agaçant ! Ce n'est q'un  détail, mais c'est un peu lourd.

Concernant l'intrigue principale, j'ai totalement été séduite : l'auteure nous propose de magnifiques légendes à propos de destins croisés entre les hommes et les loups. J'avais envie d'y croire, tellement leur profondeur est grande ! Et c'est à ce moment précis que Kaala et ses amis découvrent que quelque chose se trame dans la Grande Vallée : on leur cache quelque chose ! D'une certaine complexité, cette histoire en devient vraiment addictive !

Ici l'homme est présenté par ce que j'appelle sa "véritable nature" en général. Etant donné qu'il a su contrôler le feu et fabriquer des outils, des maisons, étudier les plantes, etc.. il se considère comme l'être le plus puissant de la Terre. C'est là que les loups ont un rôle à jouer. Ils doivent réguler en parti l'opinion de l'homme envers lui-même afin qu'ils n'oublient pas qu'ils ne sont pas les seuls créatures puissantes. Cependant c'est plus compliqué que cela étant donné que tout repose sur un paradoxe que je vous laisserai découvrir...

Enfin, aux côtés de l'homme on se rend compte que le loup essaie de l'apprivoiser. Oui, le loup apprivoise l'homme : pourquoi ce serait forcément l'inverse après tout ? J'ai trouvé ce geste très beau. La domestication commence à se dessiner. (Cela se voit dès le prologue).

Toutefois j'ai vite déchanté pour quelque chose de très stupide qui n'a rien à voir avec le contenu du roman en lui-même (d'où la stupidité de la chose), mais même si la fin peut se suffire à elle-même, ce roman n'est que le tome 1 d'une série. Sorti en 2008, ce livre ne semble pas avoir de suite alors qu'il y a encore des questions en suspens (2 en l'occurrence). Je pense que ceux qui adhéreront vraiment à ce récit auront forcément envie d'en savoir plus... Et je ne vois même pas de sortie prévue en VO pour la suite. Cela m'attriste beaucoup.

En bref, La promesse des loups est un premier roman qui m'a beaucoup plu par son sujet et ses légendes fantastiques, mêlant univers sauvage et début d'humanité au temps de la préhistoire. J'ai adoré en apprendre plus sur cet animal, qui est tout de même mon favori ! L'écriture est belle et soignée et malgré quelques longueurs au début, le roman est addictif ! Toutefois je n'ai pas trop envie de m'emballer pour cette série parce qu'aucune information concernant la suite n'a vu le jour.. Alors, y'en aura-t-il une malgré des questions qui restent sans réponse dans ce récit ? Bien que la fin se suffise à elle-même, je reste un peu sur ma faim... Mais finalement, je me rend compte après avoir écrit cette chronique que ce roman est un gros coup de coeur, surtout grâce à sa profondeur et à sa critique de l'homme, en plus de la vie du loup.
____________________________________________________________________________________________________

En voici quelques citations :

« De l'homme et du loup,
Qui a le plus d'orgueil ?
C'est au corbeau de leur enseigner 
L'humilité. »
____________________________________________________________________________________________________

9 commentaires:

  1. Je suis comme toi j'adore les loups. D'ailleurs j'ai était dans un parc spécialisé dans les loups une fois c'était magique. Par contre je n'aime pas du tout les romans avec des animaux pour héros. Si en plus la suite ne sera jamais diffusée en France je ne pense pas me lancer dedans.

    RépondreSupprimer
  2. Ça a l'air bien, mais le fait que la suite ne soit pas parue/prévue me dérange, car je n'aime pas attendre longtemps avant de lire la suite d'un livre !

    RépondreSupprimer
  3. Celui-ci me tente beaucoup également. L'histoire pourrait réellement me plaire ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Le résumé ne me tente pas des masses... Dommage :/

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup les histoires où il y a des loups, alors je me laisserais bien tentée par cette lecture! :-)

    Evasion-litteraire

    RépondreSupprimer
  6. Ah, moi aussi j'aime énormément les loups :). Si tu dis qu'on en apprend un peu plus sur eux, je pense que je vais me laisser tenter...

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai jamais lu de livres sur les loups, mais je dois avouer que celui-ci me tente énormément ! Il est temps que je me mette à la découverte de ces bêtes :)

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas certaine que mon commentaire ait marché, alors je vais le réécrire...
    Je n'ai jamais lu de livres sur les loups, mais ton avis pique vraiment ma curiosité! Il faudrait que je me mette à la découverte de ces bêtes :)

    RépondreSupprimer