27 déc. 2013

L'amour aussi s'arme d'acier

Claire Fourier
Edition : Editions dialogues
Genre : Historique
19,90  ____ 182 pages
Paru en France en 2013

Résumé :
Un amour fabuleux, une route fabuleuse. 1948. Sur le mauvais chemin de pierre qui sépare la Chine de l'Indochine, sur cette RC4 que s'arrachent français et Viêt Minh, c'est à dire : dans l'enfer vert de la jungle tonkinoise, une histoire d'amour entre un soldat du génie, Francis, et une jeune ambulancière, Lily. Histoire incroyable, mais vraie. Claire Fourier fait un saisissant portrait de la Route du Sang où fût perdue, bien avant Diên Biên Phû, la guerre d'Indochine, et elle nous mêle, avec rigueur et passion, à la violence du combat lors d'une embuscade, à la beauté d'un amour généreux.
Dans l'amour aussi s'arme d'acier, Claire Fourier s'interroge sur les forces qui toujours conduisent l'homme à recommencer la guerre, sur nos pulsions de mort et d'amour. Elle nous dit la puissance salvatrice de la chaleur humaine et nous signifie : désespérer de l'homme, voilà le mal.
Amour et Guerre. "Guerre et Paix" ?
_________________________________________________________________

Note : 6,75/10. Un livre historique porté par un amour idéologique et véritable.
_________________________________________________________________

Qu'en penses-tu, Erenella ?

Avant tout je tenais à remercier les Editions dialogues pour m'avoir envoyé cet exemplaire de L'amour aussi s'arme d'acier. Un titre que je trouvais fort poétique et un résumé attirant, il ne m'en fallait pas davantage pour accepter le service de presse. Cependant ma lecture ne s'est pas révélé aussi agréable que ce que j'espérais.. Explications :

Le livre est divisé en 3 parties : la première nous donne le contexte spacio-temporel dans lequel se déroule l'histoire. On apprend les enjeux de la guerre d'Indochine, quels pays font la guerre, qui sont les généraux qui donnent les ordres. Des dates, des personnages historiques connus, des noms de lieux : tout dans ces 50 premières pages ressemblent à un manuel d'histoire. C'est très intéressant et nécessaire pour bien comprendre où nous sommes amenés. Cependant je n'ai pas tout retenu ! Impossible. C'était parfois même trop long, même en étant bien concentré.

Dans la deuxième partie nous faisons la rencontre de Francis, jeune homme qui s'engage dans l'armée. Il est jeune et fougueux, impatient de voir le monde. On s'attache rapidement à lui. On le voit suivre ses missions, on est avec lui dans la vie du camp. Nous sommes témoins de ses joies comme de ses peines. Arrive ensuite le personnage de Lily, jeune ambulancière. Et c'est là que ça a coincé : au vu du résumé, je me suis dit que leur amour allait naître ici, sur le terrain, en Indochine. Et pourtant c'est loin d'être le cas. Arrivé 20 pages avant la fin du livre, je me suis demandé si cet amour allait oui ou non pointer le bout de son nez. Certes Francis se comporte comme un grand frère face à une petite Lily plus fragile, mais pas la moindre trace de romance. Mon impatience grandissante, j'ai été vivement déçue de ce que nous vendait le résumé... Je m'attendais vraiment à ce que leur amour naisse sur le terrain et je pense que le résumé a été mal écrit.

Car cet amour ne se concrétise que dans la troisième partie du roman, la plus courte. C'est aussi la partie la plus touchante du livre. Après avoir été drôlement énervée après le résumé, je me suis rendue compte que l'amour arrive enfin d'une manière très subtile. C'est plutôt un amour unique et idéologique qui se créée entre Francis et Lily, qui ont vécu les mêmes choses en Indochine et ont été témoins d'horreurs ensemble. Leur façon d’extérioriser leur vécu est là : dans leur chair. Ils se comprennent sans avoir besoin de parler, et leur façon de se souvenir est la relation qu'ils ont entre eux.

J'aimerais parler de la RC4 (Route Coloniale 4) sur laquelle se déroule en grande partie l'histoire de ce roman : c'est un monstre à elle toute seule. Cette grande route relie plusieurs villes entre elles, et c'est là que beaucoup d'embuscades sanglantes ont eu lieu, d'où son surnom de la Route du Sang. On ressent cette atmosphère oppressante à la lecture, on est jamais vraiment rassuré... Une carte permet de nous y retrouver à la fin du livre.

Un dernier point concernant l'écriture de Claire Fourier : elle est très belle et soutenue, parfois un peu trop ce qui fait que j'ai eu recours à des pauses fréquentes. Il y a des petites choses qui m'ont toutefois dérangées, c'est lorsqu'il y a des phrases sans verbes. Souvent, ce sont des phrases de réflexion sur la Route. J'avais l'impression de lire un essai avec des phrases philosophiques. Mais on sent que c'est une femme cultivée et inspirée. Cette histoire vraie, on sent bien qu'elle a eu très envie de nous la faire connaître, notamment grâce à la poésie de ses mots. Et j'ai beaucoup aimé cela. Je pense découvrir d'autres livres de cette auteure un jour.

En résumé, je dirais que ce livre fût une bonne lecture, même si à cause du résumé je m'étais imaginé tout autre chose. Si jamais vous souhaitez lire ce livre, ne vous attendez pas à une histoire d'amour "banale" qui naît entre deux êtres. Ici c'est complètement différent, et c'est ce qui donne sa force au livre. De plus, ce roman permet d'en apprendre beaucoup sur l'Indochine et la RC4 pendant la Guerre. C'est un livre que je conseille : il est court et se lit donc assez rapidement. Toutefois je pense qu'il est bon d'avoir un minimum de culture sur cette guerre ou sur le contexte de l'époque (parce que personnellement j'étais un peu perdue au début) mais cela n'empêche pas d'en apprécier le contenu.

____________________________________________________________________________________________________

En voici quelques citations :

« La Route sanglante, comme on l'appelle depuis des mois, est grouillante.La chair y est à vif, l'âme y est à vif. »

« La guerre c'est le vice de l'intelligence. La guerre c'est une tare humaine. »
____________________________________________________________________________________________________

12 commentaires:

  1. Coucou :)
    Nous avons pas mal de livres en commun:
    - La Nuit du renard
    - Un jour, tu verras
    - L'étrange voyage de Mr Daldry
    - Les Oiseaux se cachent pour mourir (mais c'est un bon pavé, il faut avoir le temps!)

    Tiens moi au courant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut se dire début février (le 1er par exemple) pour Mr Daldry (j'ai des épreuve jusqu'à la mi-janvier) et La Nuit du Renard au mois d'avril ou autre?

      Supprimer
    2. Ça me va pour les dates! Je note aussi !!
      Ça m'ennuie, je ne peux pas t'envoyer de messages à partir de ma page fb sur ta page fb!

      Supprimer
    3. Oui, je m'appelle bien Noémie ^^

      Supprimer
  2. Ton avis est vraiment bon même s'il y a eu des petits défauts au livre. Malgré tout je ne le placerais pas en tête de mes priorités.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'aime pas les livres historiques, malheureusement... (grincheuse je suis!)

    RépondreSupprimer
  4. Merci d'être passée, moi aussi ça me fais toujours très plaisir d'aller voir ton blog. Pour te répondre sur le pourquoi je ne chronique plus et bien c'est un mélange de toutes les raisons. Cette année j'ai refais une L3 mais en lettres modernes et bizarrement maintenant que je suis dans le milieu des livres et bien je n'ai plus le temps de lire. L'année dernière ma moyenne était de 11 voire 13 livres par mois et là entre 1 et 2 seulement. Ça me déprime. Mais je dois m'occuper de mes cours et surtout de l'appart : ménage, manger, vaisselle, laver le linge c'ets fou mais ça prends du temps ces bêtises ^^. Et on va dire que moins j'avais le temps moins j'avaisi l'envie de me remettre à faire mes chroniques. Un cercle vicieux ! Mais je t'annonce une bonne nouvelle je vais faire une nouvelle chronique aujourd'hui même =D
    J'ai décidé de me bouger tant que c'est les vacances. J'espère que tout le monde reviendra me commenter mes chroniques parce qu'après tout ce temps ça pourrait ne pas être le cas.
    Voilà voilà maintenant tu sais tout.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. J'aimerais beaucoup commencer la lecture de romans historiques ! :)

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup la couverture mais rien que le résumé m'ennuie déjà un peu donc je ne pense pas que je le lirai.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connaissais pas du tout mais pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer