29 déc. 2013

♦ Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Ruta Sepetys
Edition : Guallimard
Collection : Scripto
Genre : Jeunesse, Historique
14  ____ 420 pages
Paru en France en 2006

Résumé :
Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle...

Le récit de Lina vous coupera le souffle. Vous n'aurez qu'une envie : faire partager cette histoire aussi terrible qu'exemplaire, qui irradie d'amour et d'espérance. Déjà un classique dans de nombreux pays.


 ____________________________________________________________________

Note : 9/10. Un roman poignant et bouleversant porteur d'un intarissable espoir.
____________________________________________________________________

Qu'en penses-tu, Erenella ?

Voici un roman dont j'ai entendu beaucoup de bien malgré son sujet difficile. Je l'ai acheté 2 ans plus tôt dans une petite librairie qui malheureusement a dû mettre la clé sous la porte quelques mois plus tard. C'est pourquoi en plus du roman en lui-même je lui accorde une importance sentimentale : j'aimais beaucoup ces libraires passionnés par leur travail. Dorénavant je ne sais pas où ils sont, nos échanges me manquent et je reporte la faute sur l'ère du numérique et Internet, qui empoisonnent sans forcément le faire exprès les petites librairies jusqu'à causer leur perte. Bref, à cause de cela je n'ai jamais pu me résoudre à ouvrir ce roman... jusqu'à aujourd'hui.

Et quel roman ! Déjà que la seconde guerre mondiale est un sujet qui me prend aux tripes à chaque fois, je m'attendais à être chamboulée, bouleversée, tout ce que vous voulez.  Mais ici il y a bien plus encore que tout cela réunit. Grâce à ce livre, j'ai pu en apprendre plus sur la vie des Lituaniens à cette époque. Je me doutais que ce n'étais pas la joie mais je ne savais pas exactement ce que Staline leur faisait subir. Et le pire, c'est que certaines personnes ont pris Hitler pour un sauveur ! Grâce aux témoignages et aux documents dont s'est inspirée Ruta Sepetys pour son livre (écrit en hommage à son père, soldat lituanien), elle nous permet d'en apprendre beaucoup sur cette nation dont on n'a pas forcément entendu  parler grâce à l'histoire de Lina.

Mais qui est cette fameuse Lina ? Lina, c'est l'héroïne du roman. Un personnage fort qui ne veut pas se laisser abattre par la situation et garde un éternel espoir de liberté en elle. Cela peut s'avérer dangereux parfois. Mais Lina ne se laisse pas fléchir, et peu de personnes ont su conserver leur courage comme elle. Elle voyage avec son petit frère Jonas, un adorable petit garçon plein de joie de vivre au début, contraint de grandir trop vite par la suite. Cela m'a beaucoup attristée de constater à quel point l'enfance des plus jeunes déportés a pu être brisée ainsi par la bêtise humaine. Leur mère est là également : avenante et pleine de sagesse, elle protège ses enfants du mieux qu'elle le peut. Le père de Lina et Jonas est soldat, il ne voyage pas avec eux.

Parlons-en des conditions du voyage : elles sont telles qu'on les voit dans les films, telles qu'elles ont été décrites à de nombreuses reprises dans les livres. Pourtant je trouve que dans ce roman il y a une dimension encore plus profonde et dure. Peut-être parce que plusieurs chapitres se déroulent dans les trains dans lesquels sont entassés les gens et qu'on est ainsi plongé en plein coeur de ce qui leur reste de leur intimité (si on peut encore appeler ça de l'intimité !) les odeurs, la chaleur, les plaintes, les enfants, les morts... tout y passe. Dans le camp de travail en Sibérie, c'est pareil : les journées trop dures, les moqueries des généraux qui les surveillent, la maladie... la cruauté à l'état pur.

Un autre personnage m'a beaucoup plu en plus de Lina et sa famille : c'est Andrius. Gentil, touchant, on a juste envie de lui faire un gros câlin et lui dire qu'un jour tout va s'arranger. Il est fort et plein de ruse et de courage. Protecteur envers Lina et sa famille, c'est un ange. Encore une raison de pointer du doigt l'ignominie de l'homme à l'époque, "qui n'a fait que suivre les ordres et déporter les gens inscrits sur les listes".

D'autres points m'ont révoltée. Parmi ceux-ci, un extrait où la vie d'une personne ne vaut pas plus qu'une fourchette. En effet, la personne en question est "échangée" contre ce petit objet de la vie courante.

D'où vient le titre Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre ? Lorsqu'on vous a arraché à votre foyer, à votre famille, lorsqu'on vous réduit en esclavage et que vous n'avez plus vraiment d'identité, que vous vivez dans la peur, que vous reste-il de positif ? Les valeurs et les principes moraux : L'humour et l'espoir, et parfois même l'amour. Cela, personne ne peut le retirer à un être humain. Tout cela est merveilleusement bien représenté par la jeune pousse sur la couverture, symbole du renouveau et de la vie.

Je n'accorde pas la note maximale au roman étant donné que je pensais que les dessins de Lina seraient plus présents que cela et porterait un message en plus. Bien sûr il y a de beaux passages en rapport avec l'art, mais un peu plus dans les flashs back ne m'auraient pas gênée.

La fin m'a plue et m'a valu quelques larmes (de tristesse et bonheur mêlées). Moi qui ne pleure jamais devant un livre, comment rester insensible face à celui-là ? J'y pensais alors même que j'étais en cours ! La dernière note de l'auteure est ce qui m'a achevée : tellement belle et poétique, cette note dit tout ce que le livre tente de nous faire passer.(voir citation n°1). Un livre que je conseille à tous ! C'est un roman écrit pour la mémoire de tous les Lituaniens disparus pendant la guerre, et vous ne pourrez pas en sortir indemne.


____________________________________________________________________________________________________

En voici quelques citations :

« En 1991, après cinquante ans d'occupation, les pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) ont retrouvé leur indépendance, et avec elle, la paix et la dignité. Ils ont préféré l'espoir à la haine et montré au monde qu'une lumière veille toujours au fond de la nuit la plus noire.
S'il vous plaît, parlez-en autour de vous. Ces trois minuscules nations ont appris au monde qu'il n'est pas de plus puissante arme que l'amour. Quelle que soit la nature de cet amour -qui peut aller jusqu'à pardonner à ses ennemis- il nous révèle la force miraculeuse de l'esprit humain. 


Ruta Sepetys »

« Il n’était au monde que depuis quelques minutes mais il était déjà considéré comme un criminel par les Soviétiques. »

« Ne leur donne rien Lina. Même pas ta peur. »
____________________________________________________________________________________________________


 

12 commentaires:

  1. Il est dans ma WL il à l'air super et bouleversant :)

    RépondreSupprimer
  2. "Cela m'a beaucoup attristée de constater à quel point l'enfance des plus jeunes déportés a pu être brisée ainsi par la bêtise humaine." Je crois que c'est le point qui me choque le plus à chacune de mes lectures de ce genre. Cette impression qu'à dix ans à peine, ils doivent se comporter en adulte, être le plus courageux possible,... qu'ils perdent à tout jamais l'innocence de l'enfance.
    Un très beau livre qui fut presque un coup de cœur pour moi ♥

    RépondreSupprimer
  3. Tu me tentes énormément là, il a l'air tellement beau, rien que l'objet livre est déjà superbe !

    RépondreSupprimer
  4. Malgré ta belle note je ne suis pas plus attirée.. Mais pourquoi pas un jour ?

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré ce livre ! Tres beau en effet. Par contre, j'ai un peu eu l'impression qu'il se terminait en plein milieu de l'histoire.

    RépondreSupprimer
  6. il est dans ma wish-list depuis sa sortie ^^

    RépondreSupprimer
  7. Je suis contente que tu aies apprécié ta lecture!
    Ca me tente beaucoup :D

    RépondreSupprimer
  8. Ce livre me tente terriblement, l'histoire a l'air touchante. :)

    RépondreSupprimer
  9. La couverture est magnifique et le résumé donne envie de le lire ainsi que ton avis!

    RépondreSupprimer
  10. J'avais déjà emprunté ce roman, mais je ne l'avais même pas effleuré.. Je pense avoir fait une grosse bêtise à ce moment-là! La prochaine fois que je vais en librairie, je cours l'acheter :D

    RépondreSupprimer
  11. Ouah il me tente vraiment après avoir lu ton avis !

    RépondreSupprimer